Simplicité, efficacité

Le bodybuilding ou l’art de la construction musculaire se résume en 2 points : la dégradation du tissu musculaire suivi de sa reconstitution. Pour cela,les muscles ne peuvent se développer que proportionnellement au stress qu’on leur inflige et ce n’est pas tirant sur des élastiques ou en jouant les équilibristes sur un ballon que vous y parviendrez. La surcharge progressive avec charges additionnelles reste la base de l’hypertrophie musculaire. Elle définit l’intensité avec laquelle on recrute les fibres musculaires afin de déplacer une charge donnée.Vouloir simplement tonifier,ne signifie pas grand chose,cela revient juste à dire « mettre un peu de muscles par ici,par là »,mais peut on quantifier ce « peu »? Ou le muscle se développe ou il ne se développe pas,et une chose est certaine,quand on utilise pas ses muscles,ils fondent vite!

La base est de répartir judicieusement ses groupes musculaires dans la semaine en fonction de ses points forts/points faibles. Si vos cuisses sont un point faible,exercez les en début de semaine et mettez vos pectoraux à un autre jour ! Et ne mélanger pas tout,si vous faites du squat en tenant 2 haltères à bout de bras,ne vous compliquez pas la tache en essayant de faire des curl de biceps en même temps. Chaque muscle a sa propre personnalité. Surchargez le muscle en question et allez jusqu’à l’échec musculaire sur vos séries. Plus elles seront intense,moins vous aurez besoin d’en faire. Pensez toujours en terme de qualité et non de quantité et détachez vous de la notion « lourd » ou « léger ». Ce qui est « lourd » aujourd’hui vous paraitra « léger » demain,tout comme ce qui était « léger » hier peut vous paraitre « lourd » aujourd’hui. Gardez un état d’esprit neutre,vide de tout jugement et faites simplement ce que vous avez à faire,et faite le bien. Entrainez vous au moins 4 fois par semaine. Un entrainement fréquent augmentera votre sensibilité à l’insuline, c’est à dire que vos cellules musculaires capteront mieux le glucose sanguin au lieu que celui n’aille vers les cellules adipeuses.
Accordez vous 2-3 jours de repos,dont 2 jours seront consécutifs.Pourquoi? Le premier jour met en route le processus de récupération et le second le renforce. Si le corps a besoin d’énergie à la salle pour être performant,sachez qu’il en a aussi besoin au repos pour se développer.
Quid de vos muscles profonds? La mode du gainage envahit les cours avec des exercices pour le moins farfelu. Je vous dirais tout simplement…Garder les pieds sur terre ! Sachez que ces muscles travaillent tout le temps quoi que vous fassiez. Le simple fait de vous lever d’une chaise les fait travailler,sauf que vous ne le faites consciemment et si vous faites du squat sérieusement,cette question ne se pose même pas!
Retenez que vous ne pouvez pas obtenir de fabuleux pectoraux en faisant des pompes sur un ballon.Trop de choses se passent au niveau des épaules,du dos,des abdos,pour que la tension soit suffisante sur les pectoraux. Choisissez un muscle et travaillez le de manière très ciblé,sous des angles divers.

Dans la rue comme dans les salles,les gens courent dans tous les sens. Cessez de vouloir tout faire à la fois car à « courir deux lièvres à la fois,vous les perdrez tous les deux ». (Confucius). Si l’esthétique est votre objectif,et au plus profond de chacun,tout le monde souhaite un beau corps car la beauté nourrit la vie et élève l’esprit,ne vous laissez pas prendre à ces disciplines « new age » et revenez en aux exercices de base. Préserver,je dirais même,développer votre masse musculaire devrait être votre objectif prioritaire.Sachez que les fibres musculaires ne perdent jamais leur aptitude à augmenter de volume y compris après l’age de la retraite. Mais pour que les effets soient positifs,l’entrainement doit être intensif ! Bodybuilding=longévité. CQFD. Cet art n’est pas réservé qu’à une élite. Sculpter votre corps au feu de votre imagination,elle est sans limite ! Laissez donc tomber ce ballon et aller soulever cette grosse haltère!